En 2017, la France comptait 21 282 agglomérations d’assainissement comprenant 21 631 stations de traitement des eaux usées (STEU) représentant une charge globale de 77 millions d’équivalents-habitants (EH) pour une capacité épuratoire de l’ensemble des STEU de 104 M d’EH. source : www.assainissement.developpement-durable.gouv.fr

Si ces chiffres donnent le vertige, que dire du linéaire de canalisations nécessaire pour amener des eaux usées produites tant par des particuliers que des industriels, en traitement ? On estime que 395 000 km de réseaux d’eaux usées et pluviales parcourent le sous-sol français dont 97 000 km de réseaux unitaires (eaux usées + eaux pluviales), 200 000 km de réseaux séparatif d’eaux usées et 95 000 km de réseaux séparatifs d’eaux pluviales, soit un quart du réseau de collecte.

Les entreprises adhérentes du SNEA entretiennent au quotidien ce patrimoine des réseaux d’assainissement et leurs accessoires. Ils s’appuient sur leurs connaissances techniques et leur expertise de terrain mais également, depuis juillet 2014, sur la norme NF EN 14654-1 ‘Gestion et contrôle des opérations de nettoyage des canalisations d’évacuation et d’assainissement – Partie 1 : Nettoyage des canalisations’.
Cette norme apporte un cadre d’intervention et une méthodologie d’intérêt tant pour les opérateurs assurant l’entretien que pour les exploitants et les maîtres d’ouvrage de ces réseaux.

Le SNEA souhaite vivement que cette norme soit largement utilisée et prise comme référence dans les marchés publics. Pour amener à une meilleure connaissance et appréhension du texte, plusieurs outils sont disponibles ci-dessous :