Présentation
Bureau et Conseil d'Administration
Maintenance industrielle
Nettoyage haute pression
Nettoyage pétrolier
Déchets toxiques
Charte d'engagement de rinçage de citernes

Présentation


 Créé en 1997, le Syndicat National des Collecteurs de déchets liquides regroupe 290 entreprises sur l’ensemble de la France. Ces entreprises spécialisées effectuent la collecte des déchets industriels liquides et pâteux, toxiques et corrosifs sur l'ensemble de la France.

Elles acheminent les déchets du producteur au centre de traitement et ce en conformité avec la réglementation déchets et la réglementation du transport des matières dangereuses par route (ADR).

Le SNCDL propose principalement, une veille réglementaire pointue, la gestion des déchets étant rigoureusement soumise à des législations et réglementations en constante évolution.

Des déchets comme les autres, mais des déchets liquides

Les déchets liquides, c’est quoi ?

 Il s'agit, comme leur nom l'indique, de produits liquides ou pâteux qui ne peuvent, en aucun cas, être rejetés dans l'environnement en raison de leur toxicité ou de leur caractère polluant s'ils ne sont pas biodégradables. Classiquement, il s'agit :

  • des déchets chimiques ou corrosifs,
  • des résidus de l’industrie pétrolière,
  • des déchets d'hydrocarbures,
  • des eaux polluées,
  • des solvants, peintures, diluants,
  • des huiles usagées.

Pourquoi cette activité est-elle liée au domaine de l'assainissement ?

Tout simplement parce que les métiers de l'assainissement se sont développés autour de matériels de pompage utilisant le vide et la pression. puis de transport. Le collecteur de déchets dangereux est l'intermédiaire entre le producteur des déchets et le centre d'élimination ou de valorisation final. Le savoir faire des professionnels de l'assainissement garantit donc une prestation de qualité pour la gestion de ces déchets.

Quelles sont les obligations des entreprises effectuant la collecte des déchets dangereux ?

 Les entreprises qui se chargent de ces prestations sont très sévèrement encadrées par de nombreux dispositifs législatifs et surveillées par des organismes tels que les DRIRE, les Préfectures, etc. Ces entreprises doivent ainsi être agréées pour le transport de ces matières classées dangereuses.

D’autre part, les personnels doivent recevoir une formation spécifique pour être habilités au transport de matières dangereuse par route à l’aide de matériels également agréés et régulièrement contrôlés.

Enfin, toutes les étapes de la collecte jusqu’au traitement final sont soigneusement enregistrées (Bordereau de Suivi des Déchets Industriels) pour garantir une traçabilité complète des produits.
Ce qui est certain, c’est que la prise en compte de la collecte des déchets liquides par des professionnels garantit une protection très sérieuse de l’environnement. Elle met également les producteurs de ces déchets à l’abri de toute poursuite dans la mesure où le recours à des collecteurs agréés les met en conformité avec les réglementations.

Quelles sont les missions des collecteurs ?

Le collecteur des déchets est le maillon indispensable entre le producteur des déchets et le centre de traitement ou d'élimination.
Il joue également un rôle de conseil auprès des producteurs de déchets.

Certains collecteurs se sont dotés de centres de regroupement ou de pré traitement pour optimiser les circuits de collecte, particulièrement la filière des déchets dangereux produits en petites quantités par les PME-PMI et les artisans (Déchets Dangereux en Quantités Dispersée).

Pour ce faire, les collecteurs disposent de véhicules conformes à la règlementation pour le transport par route des marchandises dangereuses. Une formation est obligatoire pour les chauffeurs et cette activité doit être en conformité avec la règlementation relative aux déchets dangereux (Bordeau de Suivi de Déchets Dangereux).

Certains collecteurs sont conventionnés par les agences de l'eau pour la collecte des déchets dangereux en quantité dispersée. De plus, chaque collecteur doit oligatoirement avoir effectué une déclaration à la préfecture.



RECHERCHER